Le colonel Chabert

Par - 06:00:00


Auteur : Honoré de Balzac

Genre : Classique

Édition : Le livre de poche (Les classiques de poches ; 2012)

Nombre de pages : 191

Prix : 2.35

Ma note : 14/20









Résumé :

Chabert ! Un nom dur à porter pour cet homme foudroyé. Célèbre, certes, mais qui passe désormais pour un imposteur. Car Chabert colonel, comte d'Empire, est mort à Eylau, et son décès, historique, est consigné dans les actes militaires. Enseveli vivant ! Tel fut le sort de Chabert. Jeté dans une fosse au milieu des cadavres, sortant de ce charnier par miracle pur rester six mois entre la vie et la mort. Un espoir ultime reste à ce malheureux : retrouver son identité. Hélas ! Enterré sous des morts, le voilà maintenant enterré sous des actes. On le croit fou. Il gêne. Même sa veuve, remariée et héritière de sa fortune, souhaite le voir rentrer sous terre.



Mon avis : 

J'ai fait la grimace quand j'ai su que j'allais devoir lire le colonel Chabert. Moi, lire du classique ? Non, je déteste ça, au final, j'ai été surprise (agréablement), car j'ai apprécié ma lecture a certains moments.


La plume de l'auteur, Honoré de Balzac, est facile à lire, et le vocabulaire plus complexe est expliqué et dans mon édition, il y a des dossiers intéressants et permettant encore une meilleure compréhension. 


Les premières pages m'ont paru longues, les clercs (notaires) et la description ne m’a pas forcement fait accrocher, jusqu'à l'histoire du colonel, ce qu'il a dû traversé, Revenir de Eylau, en étant enfermé à Stuttgart … Il a juste une envie retrouver sa femme, son honneur, enfin son identité. Derville reprend alors le colonel sous son aile, et là les demandes juridiques commencent et je dois avouer que là je me suis ennuyé. A l'arrivé de la comtesse c'est plus rythmé. Voir toute la manipulation qu'elle a fait jusqu'à un choix d’un banc, oui pour un banc, c'est fou. La fin aussi est plutôt bien mais trop courte à mon goût.



J'ai beaucoup aimé le Comtesse, c'est mon personnage préféré, intelligente et maligne, elle m'a vraiment beaucoup surprise. Le colonel Chabert m'a fait pitié, revenu des morts essai de se reconstruire, mais fini par se détruire et tombe dans la folie. Derville m'a étonné par son sens de la réflexion et son intelligence.


Je recommande ce livre aux personnes aimant les classiques.



 « Toutes les horreurs que les romanciers croient inventer sont toujours au-dessous de la vérité. »



«J'ai été enterré sous des morts, mais maintenant sous des vivants, sous des actes, sous des fait, sous la société toute entière, qui veut ma faire rentrer sous terre »



« Certains homme ont une âme assez forte pour de tels dévouements, dont la récompense se trouve pour eux dans la certitude d'avoir fait le bonheur d'une personne aimée. »

Il y aussi ceci

0 commentaires

Merci pour votre commentaire :)
A bientôt !

S'ABONNER AU BLOG

* indicates required