Le malade imaginaire

by - 06:00:00


Auteur : Molière

Genre : Théâtre

Edition : Flammarion (étonnant classique)

Nombre de pages : 150

Prix : 2.80

Ma note : 12/20









Résumé :

Comme d'autres farces de Molière, Le Malade imaginaire est une satire de l'imposture médicale. Mais c'est aussi une comédie de caractère qui dépeint les extravagances d'un bourgeois obsédé par la maladie. C'est enfin une comédie-ballet dominée par un climat de fantaisie et d'insouciance. Déguisement et illusion finiront par rendre inoffensive l'imagination maladive du héros, à défaut de pouvoir la corriger. Rire et plaisir ont ici le dernier mot : tel est l'ultime message de Molière.



Mon avis :

Une déception pour moi, quand j'ai vu le résumé de l’histoire je voulais vraiment le lire, un hypocondriaque ça pouvait vraiment être une bonne farce. Je ne vais pas dire non plus qu'elle était mauvaise, mais disons très longue, alors oui a certain moment c'était plutôt sympa, mais les ballets je les ai sauté à la fin, c'était ennuyant.



Quant à la fin, je pense que c'est la partie qui m'a le plus déçue, je suis gênée de dire que j'ai trouvé que la fin est bâclée.  Elle est trop rapide, ce n'est pas assez développé à mon goût. Un des points positifs de cette pièce, c'est que nous avons ici plusieurs points de vue sur la médecine à l'époque, donc on peut prendre parti. Personnellement je suis du côté de Béralde qui pense que le corps Humain est trop complexe pour qu'on puisse vraiment le comprendre.



J'ai vraiment aimé le personnage d'Argan qui est vraiment amusant et original, ainsi que Béralde le frère d'Argan qui défend bien son point de vue, ce sont les deux seul personnages que j'ai aimé dans cette pièce car les autres sont trop prévisible et m’irritaient un peu.



Je recommande évident cette pièce a tout le monde malgré mon point de vue, car je pense que tout le monde doit faire le sien, et puis cette pièce c'est Molière, alors bon on doit tous passer pas là.

You May Also Like

0 commentaires

Merci pour votre commentaire :)
A bientôt !