Merry Gentry (tome 8 : Péchés divins)

by - 08:43:00



Auteur : Laurell K. Hamilton
Genre : roman
Édition : J'ai lu (collection Darklight)
Nombre de pages : 446
Prix : 8,90 €
Ma note : 15 / 20







Résumé :
            Enfin j'ai réussi : je suis enceinte d'un héritier de la cour Unseelie. Sauf que je me rends compte que l'amour maternel, c'est autre chose... Voilà que je refuse la couronne et que je m'exile dans le monde des humains. Mais ma tranquillité ne dure pas, malheureusement : des meurtres très étranges chez les demi-Feys m'obligent à reprendre
 le travail...

Mon avis :
            Je vous retrouve avec le huitième tome d'une série que j'affectionne particulièrement et que j'ai débuté il y a quelque temps déjà qu'est Merry Gentry de Laurell K. Hamilton.
Dans cet avant dernier tome de la saga, l'intrigue tourne autour du thème suivant : Merry et ses gardes vivent dorénavant à Los Angeles mais des meurtres mis en scènes suivant des illustrations de livres d'enfants ont lieux. Merry va devoir élucider cette affaire puisque cela concerne des demi-Feys. Nous retrouvons bien évidemment Merry qui est le personnage principal, toujours égale à elle-même depuis le premier tome, on s'est attaché à elle au fur et à mesure de la série. On peut autant apprécier sa franchise ou autant elle peut nous choquer, mais il est bien stipulé qu'elle n'a pas les mêmes mœurs que nous autres, êtres humains. Ce qui est dérangeant dans ce dernier tome toutefois, c'est qu'elle me semble être totalement détachée de sa grossesse, comme si c'était juste un fait minime dont elle doit se rappeler l'existence avant de se mettre en situation dangereuse, c'est tout... Mais nous retrouvons avec grand plaisir également ses gardes sidhes auxquels on s'attache plus ou moins facilement selon le personnage car ils ont tous une personnalité qui leur est propre (mon chouchou étant Rhys!). Ici, contrairement aux autres tomes, nous nous trouvons moins dans la séduction, nous somme purement et simplement dans des relations charnelles. Mais cela étant, nous observons tout de même que Merry reste attachée à ses hommes et inversement. Les scènes érotiques sont donc nombreuses, et cela depuis le début de la série, elles sont toujours écrites de façon explicites mais il n'en reste pas moins que nous n'allons pas dans la vulgarité même. Ce qui rend d'une certaine manière élégante les diverses scènes charnelles est le recours à une description plus ou moins magique qu'utilise l'auteure avec ce jeu des lumières sur les corps, le mouvement des cheveu, etc.
Pour moi, les deux grands points forts qui m'ont fait adhérer à cette saga sont d'une part les personnages et d'autre part le style de Laurell K. Hamilton qui est la base même du roman : elle est toujours aussi directe mais aussi toujours distrayante et agréable à lire. Elle arrive à nous transporter, grâce à son écriture, dans ce monde auquel on adhère totalement.
En conclusion, c'est une très bonne série pour ceux qui souhaitent un mélange de style entre fantasy, érotique et policier.

You May Also Like

0 commentaires

Merci pour votre commentaire :)
A bientôt !