After, tome 2 & 3

by - 06:00:00


Auteur : Anna Todd

Genre : Romance

Édition : Livre de poche

Nombre de pages : 864p. & 576p.

Prix : 7.90

Ma note : 14/20 (tome 2) - 12/20 (tome 3)

Résumé :

Tome 2

Hardin n'a rien à perdre... sauf elle. Après leur rencontre la vie ne sera plus jamais la même. Après un début tumultueux, la relation de Tessa et Hardin semblait bien partie. Tessa sait qu'Hardin peut être cruel, mais quand les origines de leur relation et son mystérieux passé lui sont révélés, cela lui fait l'effet d'une bombe. Tessa est hors d'elle. Hardin sera toujours... Hardin. Mais est-il vraiment le mec dont Tessa est tombé éperdument amoureuse, en dépit de son caractère colérique, ou est-il un étranger, un menteur depuis le début ? Doit-elle s'en séparer ? Ce n'est pas si facile. Le souvenir de ses bras autour d'elle... de sa peau qui l'électrise... de leurs nuits passionnées, trouble son jugement. Pourtant, Tessa n'est pas sûr qu'elle pourra supporter une autre promesse non tenue. Elle a mis toute sa vie entre parenthèses pour Hardin – l'université, ses amis, sa relation avec sa mère, son petit ami, même son début de carrière. Mais elle a besoin de lui pour avancer. Hardin sait qu'il a fait une erreur, peut-être la plus grande de sa vie, mais il veut se battre pour elle ! Mais peut-il changer ? Va-t-il changer... par amour ?

Tome 3

Le caractère violent d'Hardin continue de lui jouer des tours : il échappe de peu à l'expulsion de l'université et Tessa est sauvée par Zed d'une terrible vengeance des potes d'Hardin. Pour calmer un peu ce jeu malsain et continuer à exercer le métier qu'elle aime, Tessa décide de partir à Seattle où Hardin la rejoint dès qu'il peut. Leurs sentiments se renforcent et toutes leurs colères s'apaisent quand leurs corps s'unissent. Malgré les prédictions de sa mère, Tessa est convaincue qu'Hardin et elle peuvent réussir là où leurs parents ont échoué. Jalousie et possessivité chez Hardin, désir d'indépendance et d'autonomie chez Tessa, mais un besoin mutuel et passionné d'être ensemble, la saison 3 fera découvrir de nouveaux personnages (père de Tessa), fera changer de décor : Seattle, Angleterre... bref tiendra ses lecteurs en haleine, comme Anna Todd le fait si bien depuis le début.

Mon avis :

J’ai lu le tome 1 il y a un petit moment, j’avais un peu peur de me lancer, puis en l’empruntant, j’ai bien accroché aux personnages de Tessa et d’Hardin. Je me suis donc lancée dans les autres tomes et je dois dire que j’ai un peu peur pour être honnête…

Le tome 2 est un peu pour moi une répétition du un, on retrouve les multiples disputes des deux personnages et on a à peine l’impression qu’ils avancent réellement. J’ai trouvé que Tessa manquait de personnalité et Hardin tourne toujours en boucle. C’était assez agaçant parfois, car on devine très vite ce qu’il va se passer. Néanmoins, vu le succès de la saga, j’ai voulu lui laisser une chance en lisant le tome 3.

Et je peux vous dire que mise à part l’entrée d’un nouveau personnage, l’histoire reste exactement la même ! Certes, on est dans l’inconnu de là ou iront réellement les personnages, les conséquences sur la relation entre Hardin et Tessa, mais le fond reste ENCORE la même chose. C’est là où je me suis dit que j’étais heureuse d’avoir attendue la sortie poche. Certes, malgré le fait que les personnages soient agaçants, répétitifs, j’attends avec grand espoir la suite, une certaine évolution. Ici, dans ce tome 3, on en a une mais je ne trouve pas qu’Anna Todd l’a marqué grandement chez Tessa. Tessa pour moi ressemble trop à Anastasia Steele dans « Fifty  shades of Grey » ou encore encore Bella dans « Twilight » (et encore cette dernière je trouve à plus de caractère que les deux premières), elle subit tout même si elle essaye de se faire passer pour une femme forte. C’est dommage pour moi, car vu le succès de cette série, je pensais que le destin de ce personnage serait diffèrent. J’ai lu le 4 à l’heure où j’écris cette chronique, mais j’attends d’avoir lu le 5 pour poster mon avis, et je peux vous dire que je me suis ennuyée.

Le personnage d’Hardin est séduisant, mais on a vite compris que c’était un gars torturé depuis le tome 1 et au bout d’un moment, malgré des petits changements, c’est le même ! Tout comme les scènes de sexe finalement. Je veux dire, on ressent toujours les mêmes choses vis-à-vis de cela et là-dessus, je préfère « Fifty shades » car il y a une réelle évolution et changement dans les scènes que met en scène EL James.

C’est donc un avis en demi-teinte pour ces deux romans. On est avec une histoire qui fonctionne, des personnages auxquels on s’attache tout de même mais qui frustrent par un manque d’évolution, de répétitions !

You May Also Like

0 commentaires

Merci pour votre commentaire :)
A bientôt !