Je suis le sang

by - 06:00:00

Auteur : Ludovic Lamarque & Pierre Portrait
Genre : Thriller
Édition : Les moutons électriques
Nombre de pages : 252p.
Prix : 19.00
*Commandez sur: Decitre // Amazon*
Ma note : 18/20







Résumé :
Londres, 1888.
Au théâtre du Lyceum, la pièce Jekyll & Hyde fascine la bonne société victorienne tandis qu’une série de meurtres est commis dans l’East End. Des prostituées sont sauvagement assassinées.
Bram Stoker, écrivain et régisseur du Lyceum, voit dans ces meurtres atroces la matière pour écrire le grand roman qui lui vaudra la postérité. En visitant les lieux du crime, il rencontre Mary Kelly, une prostituée irlandaise, et l’assassin que la presse surnomme bientôt : Jack l’Éventreur.
Deux romanciers, le Bordelais Ludovic Lamarque et le Parisien Pierre Portrait, nous projettent en plein dans les sanglantes années 1880, lorsque l’affaire Jack l’Éventreur terrorisait la capitale britannique et tandis que le mythe de Dracula trouvait sa naissance…
Un thriller victorien méticuleusement documenté mais qui, comme l’aurait dit Alexandre Dumas, « viole l’histoire à condition de lui faire de beaux enfants ».

Mon avis :
Je remercie les éditions Les moutons électriques pour cette superbe découverte ! C’est une lecture qui permet de voir autrement l’œuvre de Dracula ainsi que le personnage qu’est Jack l’éventreur. Bref un plaisir à lire !

L’histoire est assez simple : le lecteur se retrouve auprès de Bram Stocker qui est alors régisseur d’un théâtre et qui va suivre le célèbre personnage qu’est Jack l’éventreur qui a installé une ambiance de terreur dans les rues londoniennes. C’est quelque chose de réellement intéressant car cela permet de voir le personnage du comte Dracula autrement. De plus, pour ajouter toujours plus de réalité, on fait la connaissance d’Oscar Wilde et on assiste à la représentation de Jekyll et Hyde qui a un réel succès. C’est donc dans un climat sombre que Bram Stocker va s’inspirer et écrire l’œuvre de sa vie. J’ai appris de nombreuses choses au cours de cette lecture car je ne m’étais pas réellement posé la question sur le contexte d’écriture de cette œuvre majeure de la littérature anglaise.

Pour ajouter plus de crédibilité, on trouve au fil des pages des articles de journaux rapportant les faits de Jack l’éventreur. Pour moi c’est un détail qui peut paraitre peu important et pourtant. Cela m’a permis de réellement me mettre dans ce livre et de ne plus le lâcher, en plus de l’écriture fluide du roman. J’avais un peu d’appréhension en ouvrant ce roman, et finalement la surprise est bonne et je ne peux que recommander ce roman !

Il y a comme je le disais une écriture fluide qui se lit bien, qui est riche et qui donne un rythme au roman. On ne peut pas s’ennuyer durant cette lecture car Jack l’éventreur (et l’homme qui se cache sous cette identité que je vous laisse découvrir) permet toujours d’avoir un rebondissement et c’est avec finesse et intelligence que les auteurs ont connectés ces éléments à Bram Stocker. Par la suite, on ne peut que se poser la question sur la réelle inspiration de Stocker et comparer Dracula à Jack. De plus, l’ambiance créer est très bien décrite pour immerger complètement le lecteur. J’ai aimé découvrir cet auteur, découvrir l’homme irlandais qui se cachait derrière cette œuvre majeure mais aussi la société victorienne dans laquelle il a évolué.

J’ai donc aimé le fond et la forme donné à ce roman qui est à la fois ludique et riche. Le seul « défaut » serait sur la fin car nous assistons durant tout le long à l’inspiration même qu’à Stocker pour son roman et pas assez sur la publication même du roman qui aurait pu être un moment intéressant. Mais cela n’est qu’un détail, et je pense que c’est parce que j’ai tellement aimé ce roman, que j’aurais aimé qu’il soit un peu plus long !

Une jolie découverte qui sera parfaite à lire avec la saison automnale qui approche ! Une jolie approche de la société victorienne, une lecture ludique et riche de détails qui permet d’avoir un autre regard sur cette œuvre majeure de la littérature !

« -Vous croyez les livres inoffensifs ?

-Aucun auteur, n’a assez d’imagination pour inventer le réel, Monsieur Stocker. »

You May Also Like

1 commentaires

  1. ça me fait beaucoup penser à Anno Dracula :) Mais je trouve chouette que les auteurs se réinventent des histoires avec des personnages connus, c'est très en vogue en ce moment.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire :)
A bientôt !