La salle d'attente

by - 14:39:00


Auteur : Tsou Yung-Shan

Genre : Contemporain

Édition : Editions Piranha

Nombre de pages : 192p.

Prix : 17

Commandez sur: Amazon//Decitre

Ma note : 15/20








Résumé
 :

Hsu Ming-Chang a rencontré sa future épouse à l’université de Taipei. Leurs amis ont bien du mal à comprendre ce qui les unit : c’est une étudiante brillante et ambitieuse, alors que lui est réservé, toujours plongé dans ses livres. Il la suit pourtant en Allemagne où il s’enferme peu à peu dans un monde intérieur fait de lectures et de silences interminables. Jusqu’au jour où elle lui annonce sobrement qu’elle le quitte. Désormais installé à Berlin, hermétique aux richesses culturelles de la ville, il attend… qu’une fonctionnaire, pour qui les gens assis en face d’elle ne sont pas de vrais gens mais des dossiers, décide ou non de prolonger son visa. Surtout, il attend de trouver un sens à sa vie et de découvrir sa véritable identité, loin de son île natale.



Mon avis :

J’ai lu ce livre qui appartient aux romans de la rentrée littéraire. Ce roman que ce soit pour sa thématique ou la plume de l’auteur, est totalement dépaysant des lectures que je peux lire habituellement. Cependant, c’est parfois bien de sortir de sa zone de confort puisque cette histoire m’a touché et que ce livre est une jolie découverte.



Dans ce roman, nous suivons Xu Mingzhang qui se retrouve seul à Berlin, après sa rupture avec sa femme. C’est déjà quelque chose de touchant et qui fait que l’on va avoir de m’empathie pour ce dernier loin de tout. Mais sa situation se fait plus importante puisque ce dernier cherche à obtenir son visa pour vivre à Berlin. C’est donc un roman qui aborde l’immigration, thème qui est très présent en ce moment dans l’actualité, et c’est donc dans cette salle d’attente qui est le titre du roman, ou tout se joue et ou le personnage sait si il pourrait vivre dans la ville légalement ou non.



Nous rencontrons aussi d’autres personnages dont celui de Madame Meyer qui fait partie de l’administration et qui donne le fameux visa. Ce portrait est assez intéressant car l’auteur l’a fait réaliste : une femme qui travaille dans l’administration, qui a une distance avec les gens qui arrivent avec espoir dans son bureau et surtout cette lois des documents qu’il faut toujours et encore. Par contre, le personnage principal, bien que touchant par sa situation, n’est pas très attrayant et on ne peut que avoir de l’empathie, on ne s’attache pas réellement à lui car la plus de l’auteur ne le permet pas tant que cela.



J’ai trouvé que l’auteur était juste, prenait le temps de faire un point sur des éléments importants et qui donnent du sens au roman. Ce n’est pas un roman ou il y a énormément de rythme, mais justement, c’est ce qui fait la beauté et toute la compréhension du parcours de ce taiwanais. Par contre, j’aurais aimé aller plus loin dans ce sujet qu’est l’immigration mais peut-être que cela aurait été trop lourd avec toute l’histoire que l’on suit déjà…



C’est donc une lecture agréable, intéressante qui permet de découvrir une facette de l’immigration même si on ne peut réellement s’attacher aux personnages. C’est donc un ouvrage ou on prend le temps, ou tout est dans l’émotion finalement que dans les faits réels.

You May Also Like

0 commentaires

Merci pour votre commentaire :)
A bientôt !