Les derniers jours de Rabbit Hayes

by - 11:22:00


Auteur : Anna McPartlin

Genre : Contemporain, Drame

Édition : Cherche-midi

Nombre de pages : 454p.

Prix : 20.00

Ma note : 19/20





Résumé
 :

Quand Mia, que l’on surnomme affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre, même si elle refuse de l’accepter, tout comme ses proches qui assistent, impuissants, au déclin de leur fille, sœur, mère ou amie. Tous sont présents à ses côtés pour la soutenir : Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant ; Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille ; Marjorie, sa meilleure amie et confidente ; et enfin Juliet, sa fille de 12 ans, qu’elle élève seule. À mesure que les jours passent et que l’espoir de sauver Rabbit s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont se construire sans cette femme qui leur a tant apporté. Rabbit est au cœur de ce petit groupe et des préoccupations de chacun de ses membres. Si elle a perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage. Et Rabbit a quelques idées bien particulières pour leur faciliter la tâche. Mais très peu de temps pour les mettre en œuvre...



Mon avis :

Je me suis enfin décidé à acheter et lire ce roman que je voyais partout sur les réseaux sociaux et dont j’entendais que du bien. Je dois dire que je comprends l’engouement autour de ce dernier, et il est mérité pour être sincère. C’est un livre qui malgré sa triste histoire, est tellement beau, poétique et si positif !

Anna McPartlin a une plume extremement touchante, fluide et juste. Elle sait montrer la vérité durant certains évènements, sait être réaliste et cela je l’ai beaucoup apprécié car elle ne mettait pas le personnage de Rabbit dans du papier bulle. Elle a su clairement imposé son style et c’est une des choses qui me faisait peur car depuis « Nos étoiles contraires » ce genre d’histoire, on ne va pas se mentir, se ressemble sauf qu’ici il y a ce petit plus qui vous tient en haleine et qui le rend si jolie son histoire.

Pour ce qui est de l’ambiance, on est vraiment pris au sein de cette famille si attachantes, mais aussi si réelle, on peut facilement je trouve, se retrouver en un des personnages.

Ils ont leurs propres personnalités et hormis Rabbit, j’ai été touché par sa sœur et son père qui souffrent tant de la situation et qui ont tellement de poids sur leurs épaules. Cette histoire montre à la fois la souffrance de Rabbit, mais celle aussi de l’entourage et c’est une point qui ne laisse pas indiffèrent tout en montrant que la Terre continue de tourner et que cette épreuve permet de faire le point avec soi-même. On ne ressort pas indemne d’une telle histoire, d’avoir été aux côtés de cette famille fait réagir, fait penser aux choses qui sont réellement importantes et ça fait du bien !

Pour moi, c’est une très belle découverte car à travers l’histoire de Rabbit, fille qui n’est pas transcendante et loin des standards des heroines qui ont toujours ce truc en plus, elle a seulement son courage pour toucher le lecteur et cela fonctionne. Cela prouve que parfois l’honnêteté d’un personnage, sa simplicité peut suffire et qu’elle n’a pas besoin d’être une réelle heroine ou d’avoir une histoire familiale compliqué pour exister et toucher car finalement ce n’est pas la maladie qui est racontée, mais son parcours émouvant.

C’est donc une lecture que je recommande, qui saura vous prendre dans son histoire qui est bouleversante sans être dans le dramatique tout au long de la narration. C’est une histoire qui ne fut pas loin du coup de cœur pour ma part !

You May Also Like

0 commentaires

Merci pour votre commentaire :)
A bientôt !