Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens

by - 00:00:00


Auteur : Becky Albertalli // Édition : Livre de poche jeunesse // Pages : 315p. // Prix : 6.90€ //
Genre : Jeunesse // Ma note : 15/20


Résumé
 :
Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement :
1/ Ils fréquentent le même lycée.
2/ Blue est irrésistible.
3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro.)
Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Marin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr…



Depuis le temps qu’il était sut l’une de mes nombreuses wish-list, c’est avec joie que je me suis mise à le lire. Il aborde un sujet intéressant sous une forme originale, avec un mélange qui donne envie.

J’ai apprécié le style de l’auteur, Becky Albertally, qui écrit simplement, clairement et avec une plume fraiche qui plaira aux lecteurs dès 12 ans. Elle sait mêler les émotions, créer des scènes sympathiques et des personnages attachants. Je comprends, rien qu’avec cet aspect, la raison du succès de ce roman.

Pour ma part, j’ai trouvé qu’aborder l’homosexualité via un échange de mails entre autre, entre deux personnages qui se cachent leurs identités était une chose original par rapport à cette thématique qui est reprise dans de nombreux romans. Cela permet de créer une ambiance mystérieuse car le lecteur va du coup chercher l’identité du correspondant de Simon (bon finalement je l’ai trouvé assez rapidement, mais cela ne m’a rien gâché). En plus de cela, il y a énormément d’humour grâce à la personnalité de Simon et de sa famille. Ses amis sont gentils mais j’ai encore plus apprécié le style décalé et naturel de la famille Spier.

Un roman qui se lit vite et aborde le sujet de l’homosexualité avec un regard frais et bienveillant.



J’ai aimé ce roman pour :
-son humour
-son intrigue originale
-sa bienveillance




Aurore Potter

You May Also Like

0 commentaires

Merci pour votre commentaire :)
A bientôt !