Le bureau des chagrins d'amour

Les Books Addict


Auteur : Rica Etienne// Édition : Prisma // Pages : 255p. // Prix : 16.20€ //
Genre : Roman d’amour // Ma note : 8/20


Résumé
 :
"Juliette, accompagnatrice en chagrin d'amour. Consultations avec ou sans rendez-vous, les lundis, mercredis et vendredis, de 17 h à 20 h 30". Le numéro de portable était indiqué au bas de la plaque pour ceux qui souhaitaient annoncer leur visite, les maniaques, les anxieux, les perfectionnistes... Satisfaite, Juliette s'assit dans son nouveau bureau, puis s'adressa machinalement à l'orchidée. (...). Elle se mit alors à imaginer tous les visiteurs figés devant la plaque, attirés comme des aimants par les lettres magiques gravées sur la surface dorée. Mais, au lieu de se présenter pour un rendez-vous, ils la traitaient de présomptueuse voire de folle furieuse parce qu'elle se targuait "d'accompagner" les chagrins d'amour. Le métier n'existait pas. Un vrai roman d'amour sur l'universalité du sentiment amoureux, sa force et sa fragilité.

Mon avis :
Le bureau des chagrins d’amour de Rica Etienne est écrit dans un style très soutenu, très retenu avec parfois une certaine forme de sensualité dans certains passages et poétique. Riche en mots, ce roman nous raconte la psychologie, l’amour, les chagrins, la vie. Nous suivons dans cette aventure calme et sans vagues le personnage de Juliette Dorlhac qui retrouve confiance en l’amour grâce à un inconnu qui rentre dans sa vie.

Personnellement, malgré la beauté du style, je ne suis pas arrivée à rentrer dans cette histoire pour plusieurs raisons : je ne me suis pas du tout sentie proche des personnages car j’ai eu beaucoup trop de mal à les appréhender, ils sont d’une certaine manière trop clichés : Juliette la grande sensible, Mathéo l’ex-mari coureur de ces dames, Ivan l’adolescent rebelle et Fanny l’extravertie. De plus, le fait que l’auteur utilise la troisième personne du singulier pour son récit favorise doublement, à mon goût, cet éloignement que j’ai pu ressentir. Il y a seulement eu trois moments où je me sentais intéressée par cette histoire : lorsque le lecteur se trouve dans le bureau des chagrins d’amour (il y en a peu alors que c’est l’essentiel même du résumé !) et le suspens de découvrir qui est le mystérieux auteur des SMS envoyés à Juliette, et la découverte à quelques pages de la fin où l’on comprend mieux la situation. L’essentiel du livre étant pour moi trop ennuyant et psychologique, mais peut-être ne suis-je pas encore assez mature pour prendre pleinement conscience de la beauté de ce livre, il faut alors éventuellement que je le reprenne plus tard pour une seconde lecture pour enfin l’apprécier, vous avez sûrement déjà vécu cette expérience en tant que lecteurs non ? L’élément qui a pu également me gêner lors de ma lecture est le fait que Rica Etienne s’épanche beaucoup plus sur les personnages secondaires que sur les principaux, on en apprend beaucoup plus sur Juliette seulement vers la fin du roman, ce qui est à la fois dommage, mais aussi que l’on peut interpréter de cette façon : le vide qu’il y a dans la vie de cette jeune femme comparé aux autres personnages qui l’entourent jusqu’à l’arrivée de l’inconnu, ce qui est très probable. 

Par contre, ce que j’ai pu énormément apprécier ce sont les diverses analyses sur différents thèmes que nous offre l’écrivain comme celles sur la compréhension d’un livre, l’amour, par exemple qui sont de très beaux passages. Elle nous fait également réfléchir sur notre inconscient et son fonctionnement.
Le gros bémol sur la forme du livre a été les blancs entre les paragraphes qui reviennent beaucoup trop souvent et qui hachent le récit en donnant l’impression de longueur.

Je n’étais tellement pas prise par ce roman que j’ai failli l’arrêter plus d’une fois…



Armony

Les Books Addict / Rédactrice du blog

Potterhead, j'ai toujours dévoré des romans. C'est donc naturellement que j'ai fais ce blog afin de partager avec d'autres passionés ! Je poste aussi sur Wattpad.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire :)
A bientôt !